Haut

Poser 1 question

GARDENAL 100 MG, COMPRIME

Présentation

  • Comprimé
  • Laboratoire SANOFI AVENTIS FRANCE

Prix

  • 2.47 € : plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 20 comprimé(s)
    • Taux de remboursement : 65 %
    • Commercialisé le 01/01/20

Conservation

  • 60 MOIS
  • A TEMPERATURE AMBIANTE
  • PAS DE PRECAUTIONS PARTICULIERES

Sommaire

Service Médical Rendu Le service médical rendu (SMR) d'un médicament correspond à une évaluation de la Haute autorité de santé (HAS) selon plusieurs critères : gravité de la maladie, efficacité par rapport aux effets indésirables et son intérêt par rapport à d'autres médicaments. Les différents niveaux déterminent le remboursement par la Sécu.

  • Non précisé
  • Insuffisant
  • Faible
  • Modéré
  • Important
  • Majeur

Composition

Substance(s) active(s)

PHENOBARBITAL BASE

Excipients

DEXTRINE, BLE AMIDON, POMME DE TERRE AMIDON, MAGNESIUM STEARATE #, CALCIUM CARBONATE

Conditions de délivrance

Liste II : Médicament sur ordonnance, librement renouvelable pendant 6 mois

Liste II.

Génériques et équivalents : GARDENAL 100MG CPR

APAROXAL 100 MG, COMPRIME SECABLE 1.95 € equivalent

Indications : GARDENAL 100 MG, COMPRIME

  • EPILEPSIE GENERALISEE

    Cette spécialité est indiquée dans le traitement des épilepsies généralisées (crises clonique, toniques, tonico-cloniques) chez l'adulte et chez l'enfant, soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique.

  • EPILEPSIE PARTIELLE

GARDENAL 100 MG, COMPRIME : doses et durées

  • Posologie Adulte

    L'efficacité du médicament ne peut être jugée qu'après 15 jours de traitement. Il en est de même pour toute modification de posologie.

    Lorsque la clinique le justifie, la barbitémie doit être contrôlée en effectuant le prélèvement de préférence le matin.
    La barbitémie doit être comprise entre 65 et 130 micromoles/l ou 15 à 30 mg/l chez l'adulte.

    La posologie chez l'adulte est de 2 à 3 mg/kg/jour.

  • Posologie Enfant

GARDENAL 100 MG, COMPRIME : mises en garde

Contre-indications : GARDENAL 100MG CPR

Terrain Nature et commentaire terrain Commentaire complémentaire Niveau de contre-indication , Comprimé
HYPERSENSIBILITE HYPERSENSIBILITE AMIDON DE BLE
  • - TENIR COMPTE PRESENCE AMIDON BLE
  • - EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
CONTRE-INDICATION ABSOLUE
PORPHYRIE HEPATIQUE PORPHYRIE HEPATIQUE MALADIE
  • - INFO DU CENTRE FRANCAIS DES PORPHYRIES
  • - SITE WEB HTTP://www.porphyrie.net
CONTRE-INDICATION ABSOLUE
HYPERSENSIBILITE
  • HYPERSENSIBILITE AMIDON DE BLE
  • HYPERSENSIBILITE PHENOBARBITAL
  • HYPERSENSIBILITE BARBITURIQUES
  • - TENIR COMPTE PRESENCE AMIDON BLE
  • - PRESENCE D'UN EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE
CONTRE-INDICATION ABSOLUE
MALADIE COELIAQUE/INTOLERANCE AU GLUTEN -
  • - TENIR COMPTE PRESENCE AMIDON BLE
  • - PRESENCE D'UN EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE
CONTRE-INDICATION ABSOLUE
HYPERSENSIBILITE
  • HYPERSENSIBILITE A L'UN DES CONSTITUANTS
  • HYPERSENSIBILITE PHENOBARBITAL
  • HYPERSENSIBILITE BARBITURIQUES
- CONTRE-INDICATION ABSOLUE
PORPHYRIE HEPATIQUE - - CONTRE-INDICATION ABSOLUE
INSUFFISANCE RESPIRATOIRE INSUFF RESPIRATOIRE SEVERE - CONTRE-INDICATION ABSOLUE
AUTRE TRAITEMENT EN COURS
  • TRT PAR VORICONAZOLE
  • TRT PAR MILLEPERTUIS
  • TRT PAR IFOSFAMIDE
  • TRT PAR SAQUINAVIR
- CONTRE-INDICATION ABSOLUE
INTERACTION D'ORIGINE ALIMENTAIRE APPORT DE MILLEPERTUIS - CONTRE-INDICATION ABSOLUE

GARDENAL 100MG CPR : précautions d'emploi

Terrain Nature et commentaire terrain Commentaire complémentaire Niveau de contre-indication GARDENAL 100 MG, COMPRIME, Comprimé
PRESENCE EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE -
  • - TENIR COMPTE PRESENCE AMIDON BLE
  • - EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
AGE < 6 ANS -
  • - RESPECTER LES MODALITES D'ADMINISTRATION
  • - RISQUE DE FAUSSE ROUTE
RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
CLAIRANCE CREATININE < 90 ML/MIN/1.73 M2 - REDUIRE LA POSOLOGIE RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
ATTEINTE CUTANEE - ARRETER LE TRAITEMENT RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
INSUFFISANCE HEPATIQUE -
  • - REDUIRE LA POSOLOGIE
  • - RISQUE D'ENCEPHALOPATHIE
RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
ALCOOLISME CHRONIQUE -
  • - ARRETER PROGRESSIVEMENT LE TRAITEMENT
  • - REDUIRE LA POSOLOGIE
RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
AGE < 15 ANS -
  • - ASSOCIER A D'AUTRES THERAPEUTIQUES
  • - RISQUE DE RACHITISME
RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
AGE > 65 ANS - REDUIRE LA POSOLOGIE RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
QUEL QUE SOIT LE TERRAIN -
  • - ARRETER PROGRESSIVEMENT LE TRAITEMENT
  • - RISQUE D'AGGRAVATION DES SYMPTOMES
  • - RISQUE DE REACTION ALLERGIQUE
  • - RISQUE DE REACTION CUTANEE
  • - RISQUE D'ATTEINTE HEPATIQUE
  • - RISQUE DE DEPENDANCE
RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
AUTRE TRAITEMENT EN COURS TRT PAR MED CONTENANT DE L'ALCOOL ABSORPTION D'ALCOOL DECONSEILLEE RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE
INTERACTION D'ORIGINE ALIMENTAIRE INGESTION D'ALCOOL ABSORPTION D'ALCOOL DECONSEILLEE RECOMMANDATION SPORTIF/DOPAGE

Précautions particulières : GARDENAL 100 MG, COMPRIME

Grossesse

POSSIBLE SI RAPPORT BENEFICE / RISQUE > 0

Allaitement

ALLAITEMENT DECONSEILLE PENDANT LE TRAITEMENT

Conduite

Voir la recommendation

Enfant

ASSOCIER A D'AUTRES THERAPEUTIQUES

Personnes âgées

REDUIRE LA POSOLOGIE

GARDENAL 100 MG, COMPRIME : interactions médicamenteuses

* Associations contre-indiquées

+ Ifosfamide [phénobarbital à visée prophylactique (épilepsie due à l'ifosfamide)].
Risque de majoration de la neurotoxicité par augmentation du métabolisme hépatique de l'ifosfamide par le phénobarbital.

+ Saquinavir
Risque de baisse de l'efficacité de l'antiprotéase par augmentation de son métabolisme hépatique.

+ Voriconazole
Risque de baisse de l'efficacité du voriconazole par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.

+ Millepertuis
Risque de diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'anticonvulsivant.

* Associations déconseillées

+ Alcool
Majoration par l'alcool de l'effet sédatif du phénobarbital. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.

+ Estroprogestatifs et progestatifs (contraceptifs)
Diminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique.
Utiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique.

+ Lopinavir, ritonavir
Risque de baisse de l'efficacité de l'antiprotéase par augmentation de son métabolisme hépatique.


* Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

+ Acide valproïque, valpromide
Augmentation des concentrations plasmatiques de phénobarbital, avec signes de surdosage, par inhibition du métabolisme hépatique, le plus souvent chez les enfants. De plus, diminution des concentrations plasmatiques d'acide valproïque par augmentation de son métabolisme hépatique par le phénobarbital.
Surveillance clinique pendant les 15 premiers jours de l'association et réduction immédiate des doses de phénobarbital, dès l'apparition des signes de sédation ; contrôler les concentrations plasmatiques des deux antiépileptiques.

+ Amprénavir, indinavir, nelfinavir
Risque de baisse de l'efficacité de l'antiprotéase par augmentation de son métabolisme hépatique.

+ Antagonistes du calcium (dihydropyridines, bépridil, diltiazem, vérapamil)
Diminution des concentrations plasmatiques de l'antagoniste du calcium par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'antagoniste du calcium pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Anticoagulants oraux
Diminution de l'effet de l'anticoagulant oral (augmentation de son métabolisme hépatique).
Contrôle plus fréquent du taux de prothrombine et surveillance de l'INR. Adaptation de la posologie de l'anticoagulant oral, pendant le traitement par le phénobarbital et 8 jours après son arrêt.

+ Antidépresseurs imipraminiques
Les antidépresseurs imipraminiques favorisent la survenue de crises convulsives généralisées.
Surveillance clinique et augmentation éventuelle des doses d'antiépileptiques.

+ Ciclosporine, tacrolimus, sirolimus
(Par extrapolation à partir de la rifampicine).
Diminution des concentrations plasmatiques de l'immunodépresseur et de son efficacité par augmentation de son métabolisme hépatique.
Augmentation de la posologie de l'immunodépresseur sous contrôle des concentrations plasmatiques. Diminution de la posologie à l'arrêt de l'inducteur.

+ Corticoïdes (gluco-, minéralo-) (voie générale)
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité des corticoïdes par augmentation de leur métabolisme hépatique : les conséquences sont particulièrement importantes chez les addisoniens et en cas de transplantation.
Surveillance clinique et biologique ; adaptation de la posologie pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Digitoxine
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de la digitoxine (augmentation de son métabolisme hépatique).
Surveillance clinique, ECG et éventuellement contrôle de la digitoxinémie. S'il y a lieu, adaptation de la posologie de la digitoxine pendant l'association et après l'arrêt du phénobarbital ou bien préférer la digoxine, moins métabolisée par le foie.

+ Dihydropyridines
Diminution des concentrations plasmatiques de la dihydropyridine par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de la dihydropyridine pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Disopyramide
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'antiarythmique (augmentation de son métabolisme hépatique).
Surveillance clinique, ECG et éventuellement contrôle des concentrations plasmatiques de disopyramide. Si besoin, adaptation de la posologie du disopyramide pendant le traitement par le phénobarbital et après son arrêt.

+ Doxycycline
Diminution des concentrations plasmatiques de la doxycycline par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de la doxycycline.

+ Estrogènes (voies orale, transdermique et nasale) et progestatifs (non contraceptifs)
Diminution de l'efficacité de l'estrogène ou du progestatif par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'estrogène ou du progestatif pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Felbamate
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité du felbamate et augmentation des concentrations plasmatiques du phénobarbital, avec risque de surdosage.
Surveillance clinique, contrôle des concentrations plasmatiques de phénobarbital avec adaptation posologique si besoin.

+ Folates
Diminution des concentrations plasmatiques du phénobarbital, par augmentation de son métabolisme dont les folates représentent un des cofacteurs.
Surveillance clinique, contrôle des concentrations plasmatiques, et adaptation, s'il y a lieu, de la posologie du phénobarbital pendant la supplémentation folique et après son arrêt.

+ Hormones thyroïdiennes
Décrit pour la phénytoïne, la rifampicine, la carbamazépine.
Risque d'hypothyroïdie clinique chez les patients hypothyroïdiens, par augmentation du métabolisme de la T3 et de la T4.
Surveillance des concentrations sériques de T3 et de T4 et adaptation, si besoin, de la posologie des hormones thyroïdiennes pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Hydroquinidine, quinidine
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité des quinidiniques (augmentation du métabolisme hépatique).
Surveillance clinique, ECG et contrôle des concentrations plasmatiques ; si besoin, adaptation de la posologie de l'antiarythmique pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Ifosfamide
Risque de majoration de la neurotoxicité par augmentation du métabolisme hépatique de l'ifosfamide par le phénobarbital.
En cas de traitement par le phénobarbital antérieur à la chimiothérapie (épilepsie traitée) : surveillance clinique et adaptation de la posologie de l'anticancéreux.

+ Itraconazole
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'itraconazole.
Surveillance clinique et, si besoin, dosage de l'itraconazole plasmatique et adaptation éventuelle de la posologie.

+ Méthadone
Risque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Par ailleurs, diminution des concentrations plasmatiques de méthadone avec risque d'apparition de syndrome de sevrage par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique régulière et adaptation de la posologie de la méthadone.

+ Montelukast
Risque de baisse de l'efficacité du montélukast par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'antiasthmatique.

+ Stiripentol
Augmentation des concentrations plasmatiques de l'antiépileptique inducteur enzymatique, avec risque de surdosage, par inhibition de son métabolisme hépatique par le striripentol.
Surveillance clinique et dosage plasmatique, losque cela est possible, de l'antiépileptique associé au stiripentol et adaptation éventuelle de sa posologie.

+ Théophylline (base et sels) et aminophylline
Diminution des concentrations plasmatiques et de l'activité de la théophylline par augmentation de son métabolisme hépatique.
Surveillance clinique et, si besoin, de la théophyllinémie. Adaptation éventuelle de la posologie de la théophylline pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

+ Tiagabine
Diminution des concentrations plasmatiques de la tiagabine par augmentation de son métabolisme hépatique.
Une augmentation de la posologie de la tiagabine peut s'avérer nécessaire.


* Associations à prendre en compte

+ Autres antidépresseurs du SNC:
Dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs et traitements de substitution) ; neuroleptiques ; barbituriques ; benzodiazépines ; anxiolytiques autres que benzodiazépines ; antidépresseurs sédatifs (amitriptyline, doxépine, miansérine, mirtazapine, trimipramine) ; antihistaminiques H1 sédatifs ; antihypertenseurs centraux ; autres : baclofène, pizotifène, thalidomide.
Majoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
De plus pour les dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs et traitements de substitution), benzodiazépines
Risque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.

+ Carbamazépine (à prendre en compte, en particulier pour l'interprétation des concentrations plasmatiques)
Diminution progressive des concentrations plasmatiques de carbamazépine et de son métabolite actif sans modification apparente de l'efficacité anticomitiale.

+ Métoprolol, propranol (à prendre en compte, pour ces bêtabloquants éliminés essentiellement par biotransformation hépatique)
Diminution des concentrations plasmatiques de ces bêtabloquants avec réduction de leurs effets cliniques (accélération de leur métabolisme hépatique).

+ Phénytoïne (à prendre en compte dans l'interprétation des concentrations plasmatiques)
1. En cas de traitement antérieur par le phénobarbital et adjonction de phénytoïne, augmentation des concentrations plasmatiques du phénobarbital pouvant entraîner des signes toxiques (inhibition du métabolisme par compétition).
2. En cas traitement antérieur par la phénytoïne et adjonction du phénobarbital, variations imprévisibles :
a) les concentrations plasmatiques de phénytoïne sont le plus souvent diminuées (augmentation du métabolisme) sans que cette diminution affecte défavorablement l'activité anticonvulsivante. A l'arrêt du phénobarbital, possibilité d'effets toxiques de la phénytoïne,
b) quelquefois les concentrations de phénytoïne peuvent être augmentées (inhibition du métabolisme par compétition).

+ Procarbazine
Augmentation des réactions d'hypersensibilité (hyperéosinophilie, rash) par augmentation du métabolisme de la procarbazine.

Recommandations : GARDENAL 100 MG, COMPRIME

Avis Commission Transparence/SMR

19/10/11 GARDENAL 10/2011 - NIVEAU IMPORTANT

Recommandation ANSM - ANAES

08/02/13 CRAT Grossesse-Antiépileptiques - Document de suivi

Réactions à propos de ce médicament

0 caractères (70 minimum)

Conseils :
  • Votre réponse doit contenir au moins 70 caractères.
  • Les réponses comportant un diagnostic ou une prescription de médicament seront refusées.
  • Le démarchage commercial est interdit.

Ça vous a intéressé ? Partagez !

Envoyer
 

Trouver un médicament

Ce critère permet de chercher votre médicament par :
  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Recherche avancée

Téléchargements

Modèle de lettre
Saisine de l'ANSM

Modèle de lettre - doc

 Télécharger e-Bibliotheque : 5100 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

GARDENAL : la fiche complète
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation

Enquête "La santé & vous"

Participez à notre enquête en répondant à quelques questions sur l'univers de la santé. Cela nous permettra de mieux répondre à vos attentes.

Je participe Non Merci

Merci d'avance de votre participation !

L'équipe ComprendreChoisir.